Équipe

(Nos deux collègues hommes sont absents, ainsi que deux collègues femmes). Photo Sarah Féron et Gilles Garrouste

   

Responsable scientifique

Anne Lambert (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Anne Lambert, agrégée de sciences économiques et sociales, est chargée de recherche à l’Ined et co-responsable de l’unité « Logement, inégalités spatiales et trajectoires ». Ses recherches portent sur l’articulation des sphères professionnelles et familiales des travailleurs mobiles. – anne.lambert @ ined.fr

 

Membres de l’équipe

Marion Charpenel (Université de Rouen / DYSOLAB)

Marion Charpenel est maîtresse de conférence en Sociologie à l’Université de Rouen Normandie. Docteure en science politique, elle a soutenu une thèse consacrée aux mémoires féministes en France. Après avoir travaillé sur la négociation et la mise en œuvre de l’égalité professionnelle en entreprise, elle est actuellement engagée dans trois recherches collectives : l’une sur les discriminations vécues par les familles monoparentales, l’autre sur les inégalités de carrière au Ministère de la Culture et la dernière sur l’impact des horaires non standards de travail sur les dynamiques familiales dans le cadre de l’ANR Worklife. – marion.charpenel @ sciencespo.fr

Brochard, D., Charpenel, M., Pochic, S. (2020). Pay equity through collective bargaining: when voluntary state feminism meets selective business practice. French Politics, Palgrave Macmillan. ⟨10.1057/s41253-020-00110-0⟩. ⟨hal-02493250⟩

Charpenel, M., Demilly, H., Pochic, S. (2017). Égalité négociée, égalité standardisée ?. Travail, genre et sociétés, L’Harmattan/La découverte, n° 37 (1), pp.143-147. ⟨10.3917/tgs.037.0143⟩. ⟨halshs-02079907⟩

  

Lucie Noury (Audencia Business School)

Lucie Noury est Professeur Assistant à Audencia Business School. Ses travaux de recherche portent sur les transformations contemporaines du travail professionnel et de ses modes d’organisation, avec un intérêt particulier pour les enjeux de conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle et pour l’ennui au travail. – lnoury @ audencia.com

Noury, L., Gand, S., Sardas, J. (2017). Tackling the Work-Life Balance Challenge: The Impact of Projects, Organizing and Service Characteristics. Journal of Professions and Organization, 4 (2), 149-178

Noury, L. (2015). Work-life balance in Consulting: from individual proactivity to organisational arrangements (Doctoral dissertation, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris)

  

Ariane Pailhé (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Ariane Pailhé est docteure en économie et directrice de recherche à l’Ined. Ses thèmes de recherche sont les discriminations sur le marché du travail selon le sexe et/ou l’origine ethnique, l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle et la gestion du temps entre conjoints. Ses récents travaux portent sur le lien entre fécondité et chômage, l’entrée dans la vie adulte des migrants et leurs descendants et sur l’évolution de la répartition du travail domestique entre hommes et femmes dans les pays occidentaux. – pailhe @ ined.fr

  

Delphine Remillon (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Delphine Remillon est chargée de recherche à l’Ined et responsable de l’unité Démographie économique. Ses recherches portent actuellement principalement sur les inégalités de carrière entre femmes et hommes et sur l’articulation entre vies familiale et professionnelle. Elle a coordonné le projet NetWork-CAGE « Analyse des carrières professionnelles, des mobilités et du rapport au travail des femmes et des hommes » et est co-responsable, avec Ariane Pailhé et Roméo Fontaine, du projet d’enquête Familles et employeurs 2. – delphine.remillon @ ined.fr

Remillon, D. (2019). Unemployment and Turning Points in Careers: A Conventionalist Analysis. Historical Social Research, 44, 1, p. 92-118.

Lambert, A., Remillon, D. (2018). ‪Une marche vers l’égalité professionnelle en trompe-l’œil‪. Disponibilité biographique et inégalités de carrière des hôtesses et stewards‬. Travail et emploi, n°154, p. 5-41. ‬

Duhautois, R., Petit, H., et Remillon, D. (2012). La mobilité professionnelle. Paris, La Découverte, collection Repères n°599.

   

Francesca Sirna (CNRS / Centre Norbert Elias)

Francesca Sirna, chargée de recherche au CNRS, centre Norbert Elias, est spécialiste des parcours des personnels de santé. Elle analyse les incidences des mobilités professionnelles et géographiques sur les dynamiques familiales. – francesca.sirna @ gmail.com

   

Sébastien Stenger (Institut Supérieur de Gestion, ISG)

Sébastien Stenger, titulaire d’un doctorat d’HEC Paris, est enseignant chercheur dans une école de commerce à Paris (ISG) et à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Son travail porte sur les méthodes de management des cabinets d’audit et de conseil, et a été publié dans plusieurs journaux internationaux (ORM, WES etc.). Sa thèse a reçu le prix de la recherche universitaire en sciences humaines du journal Le Monde. – sebastien.stenger @ isg.fr

  

 

 

Anne-Marie Arborio (Université Aix-Marseille / LEST)

Anne-Marie Arborio est maître de conférences en sociologie. Elle mène ses recherches au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST, Aix-Marseille université CNRS, Aix- en-Provence). Au croisement de la sociologie du travail et de la sociologie de la santé, ses travaux ont porté sur différents métiers de la santé (aides-soignantes, médecins, infirmières, personnels de la pharmacie hospitalière...), avec un intérêt particulier pour les parcours des femmes les moins qualifiées dans le monde professionnalisé des établissements de santé. Plus récemment, elle a travaillé avec Marie-Hélène Lechien (Université de Limoges) sur le rapport des classes populaires à la médecine et à la santé. – anne-marie.arborio @ univ-amu.fr

Arborio, A.-M. (2012). Un personnel invisible. Les aides-soignantes à l’hôpital, Paris, Anthropos-Economica, coll. Sociologiques

 

Camille François (Université Panthéon Sorbonne / CESSP)

Camille François est maître de conférences en sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses travaux de recherche se situent à l’intersection de la sociologie de la ville et du logement, de la sociologie du droit et de la justice, et de la sociologie de l’État et de l’action publique. – camille.francois @ univ-paris1.fr

 

 

 

 

Marine Quennehen (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Marine Quennehen est docteure en sociologie. Après avoir réalisé une thèse sur la paternité en prison à l’EHESS, elle réalise un post-doctorat en sociologie sur l’enquête ANR Worklife à l’Institut national d’études démographiques. Elle est actuellement ATER en sociologie à l’Université de Versailles-Saint Quentin. Ses axes de recherche sont les paternités, les masculinités, la parenté et les solidarités familiales, les mises en couple et les ruptures conjugales, le genre, et les contraintes institutionnelles (prison et centres d’hébergement). Elle utilise principalement des méthodes qualitatives pour ses recherches. – marine.quennehen @ ined.fr

 

Chhavi Tiwari (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Chhavi Tiwari est post-doctorante sur le projet ANR Worklife sous la direction d’Anne Lambert. Elle s’intéresse particulièrement à la compréhension de la réaction des individus et des ménages aux programmes publics. Ses recherches portent sur l’inégalité, la pauvreté et la migration interne. Elle a travaillé comme maîtresse de conférence à T A Pai Management Institute pendant plus d’un an. Elle est docteure en Economie, diplômée du Indian Institute of Management (IIM) Ranchi. – tiwari.chhavi @ ined.fr

Nandy, A., Tiwari, C., Kundu, S. (2021). India’s Rural Employment Guarantee Scheme-How does it influence seasonal out-migration decisions?. Journal of Policy Modelling. DOI: 10.1016/j.jpolmod.2021.09.001.

Nandy, A., Tiwari, C., Kundu, S. (2021). Managing the COVID-19 Pandemic: Does Social Infrastructure Matter? Evidence from India. Transforming Government: People, Process and Policy. Forthcoming. DOI: 10.1108/TG-08-2020-0209.

Tiwari, C., Bhattacharjee, S., Chakrabarty, D. (2020). Investigating regional inequalities in India: Are Indian districts converging?. Journal of International Development. Volume 32, Issue 5. DOI: 10.1002/jid.3472.

 

Mariona Segú (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Mariona Segú est docteure en économie, diplômée de l’Université Paris Saclay. Elle effectue un post-doctorat sur le projet ANR Worklife sous la direction d’Anne Lambert. Ses rechercher portent sur l’économie urbaine, le logement et l’évaluation de politiques publiques. Elle s’intéresse aussi à l’économie du travail et à l’économie de l’environnement. – mariona.segu @ ined.fr

Garcia-López, M.-À., Jofre-Monseny, J., Martínez-Mazza, R., Segú, M. (2020). Do short-term rental platforms affect housing markets? Evidence from Airbnb in Barcelona. Journal of Urban Economics, 119, 103278

Segú, M. (2020). The impact of taxing vacancy on housing markets : Evidence from France. Journal of Public Economics, 185, 104079

 

Laetitia Langlois (Institut National d’Études Démographiques, Ined)

Laetitia Langlois, titulaire d’un Master de Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales, est data manager du projet ANR Worklife. – laeticia.langlois @ ined.fr

 

Comité scientifique

Marc Bessin (CNRS / IRIS)

Nicky Le Feuvre (Université de Lausanne)

Melinda Mills (University of Oxford)

Manuela Naldini (University of Turin)

Ariane Ollier-Malaterre (UQAM)